|
Boutique en ligne
|
Espace Presse
|
Newsletter
|
Trouver un revendeur
 
  • Vous êtes ici : Actualités > Nos aventures
  • Mission 1 : 1 pilote XXL + 1 mécaboîte AM6 + 2 jours = 1 000 KM

    Le Road Trip :

    Mercredi après-midi :

    Ça partait pas bien : il est déjà18h00 et on a pas fait 20 mètres alors qu’on devrait rouler depuis 3 heures...carburation de merde. On finit par remettre le carbu d’origine et notre mécano nous installe un bon gros gicleur de 130, on est jamais trop riche ! La moto fume un peu en bas mais marche bien en haut, allez c’est parti ! On aura pas le temps de faire Avignon-Mazamet et on est attendu àl’hôtel. Tans pis, le rodage se fera entre Béziers et Mazamet, pas l’idéal pour rôder une meule.

    Le meilleur moment de la journée ? Quand à23 heures on s’est pointé comme des ploucs àla ramasse àl’hôtel-restaurant Le Boulevard et que la maîtresse de maison a rallumé sa cuisine. Un super accueil, un bon repas et allez vite on file au lit !

    Jeudi matin :

    JPEG JPEG

    On en mène pas large ! 120 bornes àfaire pour aller àMontauban. 80 km/h par 30°C la meule assure, bien qu’il soit compliqué d’effectuer une entrée en agglomération...carburation de m#@&€ !!! Petit passage au magasin de Bruno Guéry (Montauban) : quelques photos et une bonne pause casse-croà»te. Merci àmon ami Bruno pour son accueil et sa gentillesse.

    JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG

    Attention spoiler !
    Juste avant de partir, Bruno nous donne un jerrycan vide : « Â on ne sait jamais ça peut servir !  »

    Jeudi après-midi :

    Le montée du « Â Quercy  » (entre Montauban et Cahors) ressemble àun mauvais film : une montée qui n’en finit pas et plus de 10 grosses minutes en seconde à11 000 tours ! Arrivé en haut : panne d’essence et on a pas pris le temps de remplir le jerrycan de Bruno... La voiture-balai passe devant pour trouver une station service et je tente la descente en roue libre penché sur l’avant comme une loutre. J’arrive en bas quasiment en même temps que la voiture-balai et ils ont pensé àtout : une sympathique station service juste au pied du Quercy. Merci !

    JPEG

    Si elle a pas cassé là, elle cassera plus. Alors gaz, je roule en 6ème à10 500 tours à100 compteur (85 chrono) il fait beau, j’ai 14 ans (si, si) et c’est le bonheur.

    Angoulême, ses remparts, ses journaleux sympa...oui sympa ! Quand un journaliste vous permet de traverser une ville gaz en grand, même en meule, dans toutes les rues et sans risque...vous diriez non vous ? Merci àtoi Richard !

    JPEG JPEG

    Soirée étape àl’hôtel-restaurant Le Crab : un petit débriefing qui se transforme en apéro surprise puis on enchaîne sur un bon repas et hop au lit !

    Vendredi matin :

    Debout, grosse journée à600 bornes : Angoulême-Nantes-Saumur-Blois. On aurait l’air de quoi si on y arrivait pas...
    Au p’ti dèj la patronne nous amène gentiment La Charente Libre : twingo, on est dedans ! Un grand merci àl’hôtel-restaurant Le Crab pour son accueil !
    Sortie d’Angoulême, je garderai toujours dans mon esprit l’air hagard du flic de l’autre côté de la 4 voies avec ses jumelles me voyant passer àplus de 45 km/h... Il pleut, fort très fort.

    JPEG

    Le moteur de la meule fonctionne tellement bien qu’en plus de prendre l’aspi des camions, j’arrive àen doubler. Les 270 km d’Angoulême àNantes sont avalés en 4 heures de pur bonheur.

    JPEG JPEG

    Un petit coucou àLa Bécanerie, 2 ou 3 photos, 1 bonne pizza au resto La Via Feratta et zou on repart.

    Vendredi après-midi :

    Plus que 330 bornes et on est arrivé... Sortie de Saumur, je perd 1 000 tours et l’embrayage commence àgriller. La pétoche s’installe !!! On s’arrête une heure, la garde d’embrayage revient un peu et on repart en trombe.

    JPEG

    Finalement, on arrive àbon port sans encombre. Ouf !!!

    Samedi matin :

    Blois-Salbris : 75 km, formalité. J’vous raconte pas l’accueil des minots avec la meule. On ne s’attendait pas àça. Notre pétrolette est une vraie star, notre huile de salade est devenue la "nouvelle potion magique" et nous les "druides" du 21ème siècle (bravo aux mecs de La Bécanerie pour le surnom).

    JPEG JPEG JPEG JPEG

    En attendant, vous voulez savoir si en 2012 on peut traverser la France en mopette sans grosse préparation, juste avec une bonne huile et un bon coup de gaz ? La réponse est oui, sans problème !

    JPEG

    L’itinéraire :

    Voici un itinéraire approximatif (on s’est pas mal trompé de route) de notre voyage.


    Agrandir le plan

    La machine :

    Mécaboîte de fabrication chinoise avec moteur type AM6 avec :

    • AIRSAL - kit moteur ALU 50cc (cylindre + piston + culasse)
    • YASUNI - pot de détente R2
    • TRI-DAN - huile 2 temps FULL POWER 2 STROKES à2%
    • TRI-DAN - huile 4 temps FULL POWER 10W-40 RR (dans la boîte de vitesse)

    Produits utilisés :





Le site internet TRI-DAN.NET est édité par JORDAN ENTREPRISE
EURL JORDAN ENTREPRISE au capital social de 7 500 € - SIRET : 444 450 100 00029 - APE : 292 H - TVA : FR 49 444 450 100
5, quai des gravières - 55800 Revigny sur Ornain - FRANCE - Téléphone : +33 (0) 3.29.76.37.04 - E-mail : contact@tri-dan.net
Edité par : JORDAN ENTREPRISE - Développé par : Olivier ROUET - Propulsé par : SPIP 3.2.1 [23954] - Statistiques : Google Analytics