|
Boutique en ligne
|
Espace Presse
|
Newsletter
|
Trouver un revendeur
 
  • Vous êtes ici : Actualités > Nos aventures > 100 000 KM en Panpan (Panhard 24BT)
  • 100 000 KM en Panpan (Panhard 24BT)

    Episode 25

    Km 62.500. Nénette se porte bien.

    Le week-end dernier on était invités par le gars Bruno et ses potes des Vignette Gratuite. Rendez-vous était pris àNancy, pour le départ du Rallye de Lorraine. Nénette a posé pour la postérité (on allait se gêner, c’est pas une caisse de 300 ch qui va nous faire peur !).

    Le vendredi c’était gentillet : on faisait un prologue et on se présentait. les choses sérieuses c’était pour le lendemain ! Ok ! Ad’main !

    Le samedi ! Ça a déjaàmal commencé : après 25.000 km sans ennui (hormis cet échappemment de m...) Nénette nous fait ses ragnagnas au mauvais moment. La pédale d’accélérateur qui ne revient plus et le câble qui part en dentelle ! Ajoutez àcela une masse "space" qui maintient les phares allumés... Je vous raconte pas le bazar... Pour couronner le tout y z’ont ramené la neige !

    Je réitère mes excuses aux participant qui, ne comprenant pas ce qui se passait avec mon pédalier, me voyaient "àl’arrêt" en agglomération et "bombarder" avec des trajectoires d’un autre temps (météo) sur route et en col....

    Bref, un grand moment de solitude, mais bon on en a vu d’autres, Nénette et moi ! "« Allez, vas-y ma poule tourne et fais-toi plaisir, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, on est là.  »

    Au fait , la veille , il faisait beau. Pas moins de quatre radars entre Nancy et Sarrebourg (deux fixes et deux en promo) sur 75 km.... Ptête pour faire baisser les chiffres... Le lendemain, pas un chat, la sécurité c’est quand il fait beau avec un radar aux fesses...

    Quand le temps te met en péril, l’article 22 est de rigueur (article 22 : démerde toi comme tu peux !).

    Revenons ànos flocons et àce rallye pour qui tout commençait mal... Et bien on a passé une chouette journée. Pour le coup, les potes àBruno, ils ont assuré comme des chefs

    En plus, sur les engagements, ils ont reversé des fonds àune associations (l’ AREMIG). Cette dernière monte des structures pour les parents lorsque leurs enfants restent àl’hôpital, ainsi ils peuvent séjourner correctement proches de leurs enfants malades. C’est important de le dire.

    D’autres qui ont assuré comme des vrais, ce sont les concurrents eux-mêmes. Pour la plupart, pas bégueulles et bien disposés, malgré ce temps qui ressemblait àde la provocation ; une belle ambiance conviviale comme on aimerait en voir plus souvent.

    Le cas de Vincent n’est pas isolé. Ce mec il a une Ferrari. Elle est jolie sa 208 GTB (en plus , y en a pas eu des masses), il a la tenue àSchumi, la montre àSchumi, lorsqu’il roule dans sa bombe il « est dedans  » (vous feriez pas pareil àsa place ?). Mais lorsque ce samedi il s’est arrêté au milieu des autres voitures, passionné du travail de restauration d’un concurent roulant en 2 CV ou d’une CX tout en restant simple, ne se la pétant pas et en étant disponible pour faire apprécier sa voiture auprès de ceux qui n’ont jamais pu s’assoir dans une Ferrari. Il y a des leçons àprendre !

    Le soir, entre la Bresse et la Schlucht, nous attendait un chalet réquisitionné pour la cause. L’organisation fut, làencore, sans faille et la convivialité plus que présente. A vrai dire, s’il n’avait pas fallu se lever tôt pour la spéciale du lendemain on aurait presque festoyé...

    Le dimanche, retour en terre Nancéenne pour la remise des prix. Comme il ne faisait pas beau, y’avait pas de "promo", les points sont restés dans le carnet !

    Et maintenant ? Et bien, la belle Nénette va s’offrir un petit contrôle au garage, histoire de lui changer sa pédale fatale et son câble àrallonge. Un grand merci aux courageux qui ont salué Nénette sur le bord de la route, la dernière fois, c’était àBerlin... On se rapproche.

    Les prochaines promenades devraient nous mener en Russie d’ici fin mai, on devrait se refaire un tour d’Europe "éclair" pour l’Ascencion. On en reparle bientôt ! Pour l’été, on hésite encore mais promis, on vous tient au courant !

    Bonne semaine.




Le site internet TRI-DAN.NET est édité par JORDAN ENTREPRISE
EURL JORDAN ENTREPRISE au capital social de 7 500 € - SIRET : 444 450 100 00029 - APE : 292 H - TVA : FR 49 444 450 100
5, quai des gravières - 55800 Revigny sur Ornain - FRANCE - Téléphone : +33 (0) 3.29.76.37.04 - E-mail : contact@tri-dan.net
Edité par : JORDAN ENTREPRISE - Développé par : Olivier ROUET - Propulsé par : SPIP 3.2.1 [23954] - Statistiques : Google Analytics