|
Boutique en ligne
|
Espace Presse
|
Newsletter
|
Trouver un revendeur
 
  • Vous êtes ici : Actualités > Nos aventures > 100 000 KM en Panpan (Panhard 24BT)
  • 100 000 KM en Panpan (Panhard 24BT)

    Episode 17 : Autant emporte le vent

    Nénette a repris la route ! On s’est fait payer les croissants par le Peter, dimanche dernier chez Gazo. Comme toujours c’était sympa.

    Après une petite vidange et une boîte de vitesse de dépannage (on va remettre la première en état et détailler ce qu’on a cassé, on est retourné porter les pâtés en croute (spécialité Lorraine très bonne et pas très légère...) aux Gazol Boys and Girls. On leur a tiré le portrait (Y manque que Sylvie qui était en bas. Pardon ! Et le Fifi qu’était encore en vadrouille, je vous jure...). Comme cela ça vous permet de les connaître un peu mieux.

    Tchao Bailly Yanito et Peter, moi je fonce en Bretagne, j’ai rencart ce soir avec un lecteur Canadien qui a la gentillesse de m’envoyer des mails depuis le début de nos aventures et comme je suis attendu et pas en avance je taille la route.

    Sortie du Périph Halte Police... « Qu’ai-je fait ?  » « Rien encore... C’est une mesure préventive (elle sera bientôt répressive m’a-t-on dit) sur le bruit et la pollution, nous allons sonder l’huile de votre voiture et mesurer le bruits au décibelmètre  »... Sonder Nénette ? Y z’ y sont pas arrivés lors du contrôle technique !

    Quant au bruit (hum !) y a pas de mesure de mentionnée sur la carte grise. Les policiers n’ont pas été àla fête avec Nénette pour mesurer son potentiel polluant et bruyant. Il n’empêche (et c’est important de le signaler) que les policiers de Boulogne-Billancourt ont été tres sympas et très corrects avec toutes les personnes qu’ils ont contrôlées en ma présence.

    Bref, 40 minutes après (et en ayant oublié ma carte grise...) c’est enfin reparti !

    L’autoroute de l’ouest presque vide accueille Nénette sous une pluie battante. Vous connaissez la chanson : « Il pleut dans ma maison... et quand il fait du soleil c’est si bon  »... Ben, j’aurai bien eu besoin d’un essuie-glace intérieur, ça flottait sec dans la voiture.

    Le Mans, Rennes, St-Brieuc sont avalés sans problemes et j’arrive àSaint-Clé (petit village près de Guingamp) dans les délais. J’ai rencontré Jean-François, fidèle lecteur Canadien du journal. J’vous raconte pas la qualité de l’accueil... Pour couronner le tout, notre Jean-François roule avec une PL 17... dans la province de Québec ! Va falloir aller voir ça !

    La nuit fut longue et peuplée de parlotes automobiles et de boissons alcoolisées délicieuses appréciées avec l’intérêt qu’il se doit.

    Le lendemain, après une crevaison et un raid galette dans la petite ville de Paimpol, nous nous sommes dit au revoir àregret ! Nous nous reverrons Jean François. Merci pour ton vin de Glace, tes bonbons aux Patates et surtout pour ta gentillesse. N’oublie pas de me donner de tes nouvelles !

    On se sauve ! Au programme de l’après-midi Guingamp (ne ratez pas la Traction en photo), Lorient, Vannes et Nantes où je fais dodo (j’avais pas réservé d’hôtel). Nénette, fidèle au poste, enroule les kilomètres sans broncher, un pur bonheur.

    Pour ceux qui ne connaissent pas Nantes, trouver un hôtel dans cette ville un soir en semaine est un véritable parcours du combattant... Mais comme qui cherche trouve, j’ai trouvé une petite perle : un Logis de France à38 euros la nuit avec une chambre digne de ce nom, l’hôtel de la Forêt àVertou.

    Départ précipité le lendemain matin, boulot oblige. Salut Nantes, bonjour Niort et Saintes. Une fois mon boulot fini, je m’en vais faire un coucou àun ami Charentais qui fait la grosse révison des 100.000 km. Curieusement ce dernier àdes lectures bizarres... Courage Marco, ne mollit pas ; on ne va pas tarder àse faire ces fameuse virées en moto dans l’arrière-pays charentais ! Dès que tu sors, mets les grillons au frais, j’arrive.

    Retour sur Paname, périph et hop direction la Lorraine, la Meuse, Revigny, la maison et le dodo ! Enfin ça c’est de la théorie... Le retour sur la capitale fut sans encombre jusqu’àEvry, entretemps j’ai croisé une 403 un peu spéciale et un gendarme prenant des risques pour attraper le gibier.

    Paf ! Nom de dieu, j’ai pété mon moteur ! Non, merde, j’ai pété mon pare-brise. Vue la force du bruit (une ampoule qui pète en 50 fois plus puissant) je pensais àun autre genre de casse. Des milliers de morceaux forment ce qui étaient il y a encore 20 secondes mon pare-brise. Les morceaux se font la malle et le grand moment de solitude commence... Il va durer 3 heures.

    Profitant d’un bouchon, je vire le maximum de bouts de verre pour pouvoir optimiser mon champ de vision. Sortant du bouchon, j’ai l’imbécilité, en prenant de la vitesse, de fermer ma fenêtre. 10 secondes plus tard, c’est la lunette AR qui se fait la malle, entraînant un appel d’air digne d’une moto àgrande vitesse !

    C’est donc la doudoune sur les épaules et avec les morceaux de verres volant de tous les côtés que je suis rentré en terre meusienne. J’ai quand même réussi àchoper l’onglet... un 24 juin !

    Nénette vient de dépasser les 19.000 km. Côté consommation, cela varie suivant les régimes d’utilisation : jusqu’à4.500 tours cela se situe vers les 7 litres au cent. Au-dessus, cela varie entre 8 et 8,5 litres.

    Côté huile, on vidange tous les 3.000 km sauf pour le PET, on a vidangé à5.000. La qualité de l’huile varie : On tourne avec de la 20W50 ou 15W50. Pour les 24 heures, on a testé la 15W50 de chez Motul. Depuis environ 3.000 km on roule avec de la 20W50 de très vieille composition (Antar Molygraphite) . On devrait essayer une huile plus épaisse prochainement vraisemblablement une 30w60, on vous tient au courant.

    Merci de vos saluts et autres encouragements. On va continuer les rencontres (Alejandro, on va pas tarder àvenir te voir, prépare le Salchichon et le Jamon !). Et je vous reparle bientôt du Cap Nord et de la Russie...

    Bisous aux filles, poignées de mains aux garçons...




Le site internet TRI-DAN.NET est édité par JORDAN ENTREPRISE
EURL JORDAN ENTREPRISE au capital social de 7 500 € - SIRET : 444 450 100 00029 - APE : 292 H - TVA : FR 49 444 450 100
5, quai des gravières - 55800 Revigny sur Ornain - FRANCE - Téléphone : +33 (0) 3.29.76.37.04 - E-mail : contact@tri-dan.net
Edité par : JORDAN ENTREPRISE - Développé par : Olivier ROUET - Propulsé par : SPIP 3.2.1 [23954] - Statistiques : Google Analytics